The Latest

Lens / mirrors
Déc 27, 2013

Lens / mirrors

collage
Déc 14, 2013

collage

j’ai acheté une toupille

Des nicotines dans les poumons, des fumées noires dans le tabac, des drogues dures à l’obsession, la symphonie de l’addiction, des rapports sexuels sans passion, des amours sans conviction, des ennuis et leurs malédictions, une vie qui sonne comme une aberration. L’âme humaine n’est rien d’autre que l’insignifiance même de ce qu’elle a mis des siècles à bâtir. Mais il fallait faire quelque chose, il fallait penser qu’on marquerait la Terre de nos actes alors il l’ont fait quand même. Qu’importait le sens que cela prenait, il fallait s’occuper les mains et la tête. Le dos courbé, les cerveaux pleins, ils ont construit une société. Pleine d’armes et de défauts, dévisagée de haine et de méfiance, torturée par ceux qu’elle fait naître, conquise pour l’amour du pouvoir au goût de désespoir; assoiffée d’expériences nouvelles et de sciences occultes; perdue dans le labyrinthe des cultes. Alors les hommes d’aujourd’hui cherchent l’échappatoire idéale, l’utopie futile et virtuelle, les paradis artificiels.Ils mettent des nicotines dans leurs poumons, des fumées noires dans le tabac, des drogues dures dans leur sang, jusqu’à l’obsession. Ils fredonnent tous un jour, la symphonie de l’addiction : pour fuir la réalité de leurs vies vides et le trop-plein d’émotions qu’elles attirent.
Oct 13, 2013

j’ai acheté une toupille

Des nicotines dans les poumons, des fumées noires dans le tabac, des drogues dures à l’obsession, la symphonie de l’addiction, des rapports sexuels sans passion, des amours sans conviction, des ennuis et leurs malédictions, une vie qui sonne comme une aberration. L’âme humaine n’est rien d’autre que l’insignifiance même de ce qu’elle a mis des siècles à bâtir. Mais il fallait faire quelque chose, il fallait penser qu’on marquerait la Terre de nos actes alors il l’ont fait quand même. Qu’importait le sens que cela prenait, il fallait s’occuper les mains et la tête. Le dos courbé, les cerveaux pleins, ils ont construit une société. Pleine d’armes et de défauts, dévisagée de haine et de méfiance, torturée par ceux qu’elle fait naître, conquise pour l’amour du pouvoir au goût de désespoir; assoiffée d’expériences nouvelles et de sciences occultes; perdue dans le labyrinthe des cultes. Alors les hommes d’aujourd’hui cherchent l’échappatoire idéale, l’utopie futile et virtuelle, les paradis artificiels.

Ils mettent des nicotines dans leurs poumons, des fumées noires dans le tabac, des drogues dures dans leur sang, jusqu’à l’obsession. Ils fredonnent tous un jour, la symphonie de l’addiction : pour fuir la réalité de leurs vies vides et le trop-plein d’émotions qu’elles attirent.

Oct 13, 2013

Dessin d’après piranèse (pers/coupe)

Oct 2, 2013

maquette de groupe - atelier prouvé Nancy

i walk alone 
Aoû 29, 2013

i walk alone 

pom-pom-pidou
Aoû 19, 2013

pom-pom-pidou

Lyon
Aoû 19, 2013

Lyon

Aoû 19, 2013
Aoû 19, 2013